Recherche et handicap 

Le handicap peut intervenir en cours de carrière, à la suite d’une altération de votre état de santé. Chacun et chacune d’entre nous peut être concerné.e. Un accident de voiture, une maladie chronique, un cancer, ça n’arrive pas qu’aux autres ! Vous pouvez dans ce cas demander une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Si la démarche n’est pas facile, elle est indispensable et mieux vaut l’accomplir au plus tôt. Il s’agit non seulement d’accéder à des droits mais de plaider pour une gestion adaptée de votre carrière.

Au sein des laboratoires et dans votre environnement de travail, le handicap donne droit à des aménagements (matériel et poste de travail, accès aux locaux du laboratoire mais aussi annexes comme le restaurant administratif par exemple). Les Délégations Régionales doivent avoir un « référent handicap ».

Si vous êtes atteint d’un handicap et que vous souhaitez postuler au CNRS, il existe une procédure de recrutement par voie contractuelle. Après la session 2023, nous attendons la prochaine.

Au concours, vous avez droit à un aménagement des épreuves, comme indiqué dans le guide du candidat (p.12) : 

AMENAGEMENT D’EPREUVES ET VISIOCONFERENCE

Si vous êtes atteint d’un handicap permanent et avez la qualité de travailleur handicapé ou êtes bénéficiaire de l’obligation d’emploi, vous pouvez bénéficier d’un aménagement d’épreuve pour la réalisation de votre audition. Il en est de même si vous êtes atteint d’un handicap temporaire justifié par un certificat médical.

Vous devez demander les aménagements au moment de votre inscription ou au plus tard 48h avant votre audition pour les situations de handicap temporaire. Les demandes sont étudiées après la production d’un justificatif attestant l’appartenance à l’une des catégories précitées et d’un certificat médical qui précise les aménagements souhaités, complété par un médecin agréé désigné par l’administration.

Ces aménagements ne vous sont pas accordés automatiquement, ils le sont en fonction de la nature de votre handicap. Ils permettent notamment d’adapter la durée et le fractionnement des épreuves à vos moyens physiques ou de vous ap- porter les aides humaines et techniques nécessaires. Dans l’éventualité où votre handicap ou votre état de santé évoluerait entre la demande d’aménagement des épreuves et la date de leur déroulement, vous devrez fournir les documents complémentaires dans les délais qui permettent, le cas échéant, leur prise en compte.

Pour les candidates et candidats résidant à l’étranger ou dans les territoires ultra-marins, les candidates enceintes et les candidates et candidats dont l’état de santé le justifie, l’audition est organisée en visioconférence sur demande auprès du service central des concours. Sauf pour les candidats résidant à l’étranger ou dans les territoires ultra-marins, la demande doit être accompagnée d’un certificat médical.

Pour plus d’informations concernant ces différentes possibilités, vous pouvez contacter le service central des concours (concours@cnrs.fr).

Sylvie Thénault, référente handicap de la section, est à votre disposition (sylvie.thenault@univ-paris1.fr).


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Myriam Cottias (7 février 2024). Recherche et handicap . Section 33 du Comité National du CNRS. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11odi


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search